La formation de la terre

Selon tout ce que nous savons, la Terre s’est formée il y a 4,6 milli­ards d’années, avec le Soleil et les autres planè­tes de notre système solaire. En ce temps-là, l’univers lui-même a déjà 9,2 milli­ards d’années.

…mehr dazu

Les premières cyanobactéries

Les ancê­tres des cyano­bac­té­ries (autre­fois appe­lées „algues bleu-vertes“) sont les premiè­res cellu­les, dont des traces peuvent être détec­tées dans les roches anci­en­nes. Grâce à leur membrane cellu­laire, elles étai­ent capa­bles de contrô­ler l’échange de subs­tan­ces et d’éner­gie avec leur environnement.

…mehr dazu

La photosynthèse

Des cellu­les déve­lo­p­pent l’habilité de régé­né­rer d’énergie en utili­sant la lumière du soleil de manière de plus en plus effec­tive. Pendant des milli­ons d’an­nées, l’oxy­gène qui en résulte a seule­ment provo­qué la forma­tion de rouille dans les océans.

…mehr dazu

Cellules à noyeau (eukaryotes)

Vers la fin du proté­ro­zoï­que appa­rais­sent des cellu­les qui possè­dent un noyeau dans lequel se trouve leur maté­riel géné­tique, ce qui protége la subs­tance héréditaire.

…mehr dazu

Squelettes à support et à protection

De cette peri­ode provi­en­nent les premiers fossi­les d’ac­cu­mu­la­ti­ons de cellu­les inter­con­nec­tées. Par la conne­xion elles forment la base pour une divi­sion du travail et le déve­lo­p­pe­ment des orga­nis­mes plus complexes.

…mehr dazu

Les vertébrés

La teneur en oxygène de la mer augmente forte­ment, au cours de 5 à 10 milli­ons d’années la plupart des plans de construc­tion des orga­nis­mes contem­porains se déve­lo­p­pent. Les pois­sons sont les premiers orga­nis­mes à avoir un sque­lette interne et une colonne verté­brale flexible.

…mehr dazu

Les premières plantes terrestres

Les premiè­res plan­tes et insec­tes conquiè­rent la terre, de nombreu­ses nouvel­les espè­ces émer­gent. Le climat est tropi­cal, mais s’est changé rapi­de­ment par les plan­tes: Elles absor­bent du dioxide de carbone de l’atmosphère, et la tempé­ra­ture sur terre dimi­nue. Paral­lè­le­ment, la teneur en oxygène de l’atmosphère augmente.

…mehr dazu

La formation de la mâchoire

Au début du Silu­rien, les verté­brés déve­lo­p­pent des mâchoi­res mobi­les qui leur permet­tent de saisir, tenir et écra­ser la nour­ri­ture. Cela ouvre une multi­tude de nouvel­les possi­bi­li­tés d’ali­men­ta­tion pour les animaux à mâchoire.

…mehr dazu

Les premiers vertébrés conquièrent la terre

Les multi­ples chan­ge­ments rapi­des du climat et la baisse de la teneur en oxygène de l’eau condui­sent à la troi­sième extinc­tion majeure. Les amphi­bi­ens — des verté­brés qui peuvent respi­rer l’air et vivre sur terre — conquiè­rent la terre comme un nouvel habitat.

…mehr dazu