Les premières cyanobactéries

3500 milli­ons d’années
ou 854 mètres jusqu’à aujour­d’hui

Ère: Archai­kum

Les ancê­tres des cyano­bac­té­ries (autre­fois appe­lées „algues bleu-vertes“) sont les premiè­res cellu­les, dont des traces peuvent être détec­tées dans les roches anci­en­nes. Grâce à leur membrane cellu­laire, elles étai­ent capa­bles de contrô­ler l’échange de subs­tan­ces et d’éner­gie avec leur envi­ron­ne­ment.

Elles ont formés les stroma­to­li­thes qui sont toujours visi­bles, par exemple en Nouvelle Zélande. Egale­ment des stroma­to­li­thes d’autres micro-orga­nis­mes peuvent être détec­tés à partir de cette péri­ode.

Le dioxyde de carbone présent dans l’at­mo­s­phère se diss­out dans les océans et y est utilisé pour produ­ire de la biomasse. Cela signi­fie que l’at­mo­s­phère se compose main­ten­ant pres­que entiè­re­ment d’azote. L’oxy­gène n’est pas encore présent, et ainsi il n’existe pas de couche d’ozone qui protège les orga­nis­mes des rayons ultra­vio­lets. On suppose que le premier super­con­ti­nent, “Ur” s’est formé dans cette peri­ode.

Les commentaires sont fermés.