Les premiers vertébrés conquièrent la terre

375 milli­ons d’années
ou 92 mètres jusqu’à aujour­d’hui

Ère: Paläo­zoi­kum / Devon

Les multi­ples chan­ge­ments rapi­des du climat et la baisse de la teneur en oxygène de l’eau condui­sent à la troi­sième extinc­tion majeure. Une forte augmen­ta­tion du volca­nisme, proba­ble­ment causée par d’im­port­ants dépla­ce­ments conti­nen­taux, y contri­bue égale­ment. Les trois quarts de toutes les espè­ces aqua­ti­ques sont touchées. Les amphi­bi­ens — des verté­brés qui peuvent respi­rer l’air et vivre sur terre — conquiè­rent la terre comme un nouvel habi­tat. En ce temps les premiers pois­sons cross­op­té­ry­gi­ens (le coela­can­the) appa­rais­sent – ils exis­tent encore aujour­d’hui.

Des mers peu profon­des couvrent des parties des conti­nents. Au début, le climat est chaud, sembla­ble à celui de l’Eur­ope d’au­jour­d’hui. Plus tard, les régi­ons polai­res se refro­idis­sent progres­si­ve­ment. L’Amé­ri­que du Sud, qui est proche du pôle Sud, est parti­cu­liè­re­ment touchée.

Les commentaires sont fermés.