Les plantes à fleurs

130 milli­ons d’années
ou 25 mètres jusqu’à aujour­d’hui

Ère: Meso­zoi­kum / Jura

Le déve­lop­pe­ment des plan­tes à fleurs a proba­ble­ment commencé il y a envi­ron 200 milli­ons d’an­nées, lorsque certai­nes plan­tes ont multi­plié tout leur maté­riel géné­tique. D’au­tres chan­ge­ments dans les chro­mo­so­mes multi­pliés ont conduit à la forma­tion de fleurs. Ce déve­lop­pe­ment a dû avoir lieu plusieurs fois, ce qui montre la multi­tude de plans de base de construc­tion de fleurs.
Cepen­dant, les plan­tes à fleurs pétri­fiées les plus anci­en­nes n’ont qu’en­vi­ron 130 milli­ons d’an­nées et sont très rares et il n’y a pas beau­coup de recher­ches à ce sujet. Elles se sont peut-être déve­lop­pées à partir de fougè­res détec­ta­bles depuis 400 milli­ons d’an­nées. Jusqu’à aujourd’hui, les plan­tes à fleurs ont une influ­ence sur le déve­lop­pe­ment des insec­tes et vice versa.

Le climat est chaud tout au long de l’an­née. La terre ferme est libre de glace, donc le niveau de la mer est élevé. L’at­mo­s­phère conti­ent 1,5 fois plus d’oxy­gène et 4 fois plus de CO2 qu’au­jour­d’hui. La décom­po­si­tion du Gond­wana se pour­suit. L’Aus­tra­lie se sépare de l’Ant­arc­tique, l’Afri­que se sépare de l’Amé­ri­que du Sud, et l’Inde se sépare aussi.

Text und weitere Infor­ma­tio­nen in deut­scher Spra­che

Kommentare sind geschlossen.