La photosynthèse

2500 milli­ons d’années
ou 610 mètres jusqu’à aujour­d’hui

Ère: Proter­o­zoi­kum / Side­rium

Des cellu­les déve­lop­pent l’habilité de régé­né­rer d’énergie en utili­sant la lumière du soleil de manière de plus en plus effec­tive. Pendant des milli­ons d’an­nées, l’oxy­gène qui en résulte a seule­ment provo­qué la forma­tion de rouille dans les océans. Ils en résul­tent d’ épais­ses gise­ments de fer rubané que nous exploi­tons jusqu’à présent et qui ont permis la fonda­tion de l’industrialisation.
Donc, la concen­tra­tion de fer dans l’eau dimi­nue, et le premier oxygène libre appa­raît. Celui-ci est toxi­que pour la plupart des espè­ces: La première extinc­tion massive touche la majo­rité des expè­ces. Seule­ment les orga­nis­mes qui vivent dans des envi­ron­ne­ments sans oxygène survivent. Ensuite, de nouvel­les espè­ces qui tolè­rent l’oxy­gène ou même en tirent beau­coup d’éner­gie se répand­ent.

Le premier oxygène parvi­ent dans l‘atmosphère. Sa propor­tion augmente et, paral­lè­le­ment, la propor­tion de dioxide de carbone dimi­nue. La majeure partie de la terre est couverte d’océans. Seule­ment des cônes volca­ni­ques indi­vi­du­els et des cratons domi­nent la surface de l’eau.

Text und weitere Infor­ma­tio­nen in deut­scher Spra­che

Kommentare sind geschlossen.