La formation de la mâchoire

420 milli­ons d’années
ou 102 mètres jusqu’à aujour­d’hui

Ère: Paläo­zoi­kum / Silur

Au début du Silu­rien, les verté­brés déve­lop­pent des mâchoi­res mobi­les qui leur permet­tent de saisir, tenir et écra­ser la nour­ri­ture. Cela ouvre une multi­tude de nouvel­les possi­bi­lités d’ali­men­ta­tion pour les animaux à mâchoire. Les dents se forment à partir d’écail­les osseu­ses, et elles se trou­vent au bord des maxil­les, dans la cavité buccale ou a l’intérieur du pharynx. Ce déve­lop­pe­ment a connu un tel succès qu’il n’existe aujour­d’hui que deux grou­pes de verté­brés sans mâchoi­res (les lampro­ies et les myxi­nes).

Après la fin de l’ère glaci­aire au début du Silu­rien, le climat est chaud et modéré avec une tempé­ra­ture moyenne d’en­vi­ron 17 degrés. Pour la première fois, la concen­tra­tion d’oxy­gène augmente jusqu’à 14 %, tandis que la concen­tra­tion de dioxyde de carbone tombe en dessous de 0,4 %. Les masses terres­tres Lauren­tie et Baltique forment le conti­nent Eura­mé­ri­que (Laurus­sie).

Text und weitere Infor­ma­tio­nen in deut­scher Spra­che

Kommentare sind geschlossen.